(cc) Pixabay
    

Vagues de chaleur à Uccle entre 1901 et 2023 : les années 2010 et 2020 affichent des records...

Ces derniers jours, la Région bruxelloise a vu le retour de températures estivales. L’été météorologique (juin à août) a été tout en contraste : plutôt humide et sombre en juillet et août, très chaud et ensoleillé en juin. Septembre vit sa première vague de chaleur depuis le début des mesures. C’est l’occasion de faire un bilan des vagues de chaleur observées à Uccle entre 1901 et 2023.

Qu’est-ce qu’une vague de chaleur ?

Une vague de chaleur est une période prolongée pendant laquelle les températures sont anormalement élevées. L’Institut Royal Météorologique (IRM) parle de vague de chaleur lorsqu’une température de plus de 25°C persiste pendant au moins 5 jours de suite, dont au moins 3 jours avec 30°C ou plus. L'impact d’une vague de chaleur dépend de sa durée et des températures rencontrées le jour et la nuit.
 

Les vagues de chaleurs sont plus fréquentes ces dernières années

À Uccle, l’IRM a recensé 48 vagues de chaleur entre 1901 et 2023. Le nombre de vagues de chaleur varie fortement d’une décennie à l’autre : 

  • les vagues de chaleurs ont été les plus nombreuses entre 1920 et 1950 et entre 1990 et 2023 ; 
  • aucune vague de chaleur n’a été recensée entre 1901 et 1911 et entre 1960 et 1975.

Vagues de chaleurs observées à Uccle entre 1901 et 2023

En nombre de vagues de chaleur par année

Une hausse de la fréquence des vagues de chaleur semble se dessiner depuis les années 1990. La décennie 2010 affiche le plus grand nombre d’épisodes caniculaires, avec 10 vagues de chaleurs. Depuis 2015, il y a eu au moins une vague de chaleur par année, sauf en 2021. C’est la première fois que l’on observe une période de six années consécutives avec au moins une vague de chaleur. L'année 2023 est historique. C'est la première fois qu'il y a une vague de chaleur en septembre depuis le début des mesures.
 

Les vagues de chaleur actuelles ont lieu lors d’étés globalement plus chauds

En plus de leur nombre, les vagues de chaleur sont caractérisées par leur durée et leurs températures observées en journée et la nuit. Les vagues de chaleur peuvent être brèves et intenses ou plus longues et moins chaudes.

Les deux vagues de chaleur de 1911 furent particulièrement chaudes. La décennie 1940 reste marquée par les quatre vagues de chaleurs qui se succèdent entre mai et août 1947, tandis que les années 1970 se démarquent par la longue et intense vague de chaleur de l’été 1976. Les décennies 1950, 1960 et 1980 sont moins touchées, voire pas du tout, par les vagues de chaleur.

Depuis 1990, les paramètres évoluent vers des conditions caniculaires plus marquées. Les températures moyennes diurnes et nocturnes des vagues de chaleur augmentent de décennie en décennie. Le record de température en journée a été observé pendant la vague de chaleur de juillet 2019, avec 39,7°C.
 

Températures nocturnes des vagues de chaleur à Uccle de 1901 à 2023

En degrés Celsius. Diamètre des bulles = nombre de jours à 30°C ou plus pendant la vague de chaleur

Note : la vague de chaleur de septembre 2023 n’est pas incluse dans le graphique.
 

Ces vagues de chaleur récentes s’insèrent dans un contexte estival qui se réchauffe. L’IRM (2023) observe les tendances suivantes à Uccle entre 1981 et 2022 :

  • les températures moyennes en été augmentent de 0,42°C par décennie ;
  • la température maximale en été s’accroit de 0,86°C par décennie ;
  • le nombre de jours avec un maximum supérieur ou égal à 25°C augmente de 2,42 jours par décennie ;
  • le nombre de nuits chaudes, avec un minimum supérieur ou égal à 15°C, augmente de 3,71 jours par décennie.
     

Les vagues de chaleur impactent la santé humaine, l’environnement et l’économie

Les conditions de chaleur extrêmes augmentent les risques pour la santé humaine, particulièrement chez les individus les plus sensibles : épuisement thermique, déshydratation, aggravation des maladies respiratoires…

Les vagues de chaleur ont aussi des conséquences négatives pour la biodiversité et la résilience des écosystèmes. Les activités économiques qui en dépendent (p.ex. agriculture, pêche, tourisme) en sont directement affectées. D’autres activités économiques peuvent également souffrir d’une productivité plus faible (p.ex. secteur de la construction), de coûts énergétiques plus élevés (p.ex. besoins en climatisation…) ou d’infrastructures défaillantes (p.ex. voiries endommagées).

Les vagues de chaleur sont des événements récurrents. Ces dernières années, leur fréquence semble s’intensifier. Leurs effets sont amplifiés par des étés globalement plus chauds. Ces effets sont d’autant plus marqués en ville, où les températures sont plus élevées que dans les campagnes environnantes. Les politiques urbaines doivent développer des stratégies d’adaptation à ce changement climatique.
 


Pour aller plus loin

IBSA (2023). Statistiques du thème "Environnement et énergie".

IPCC (2022). Climate Change 2022: Impacts, Adaptation and Vulnerability. Contribution of Working Group II to the Sixth Assessment Report of the Intergovernmental Panel on Climate Change.

IRM (2023). Changement climatique en Belgique : Tendances climatiques observées à Uccle.