Vous êtes ici : Accueil / Publications / Titres / À la Une / Octobre 2015 - Les ménages privés par type en Région de Bruxelles-Capitale au 1er janvier 2015

Octobre 2015 - Les ménages privés par type en Région de Bruxelles-Capitale au 1er janvier 2015

À la Une - Octobre 2015 - Les ménages privés par type en Région de Bruxelles-Capitale au 1er janvier 2015

Près d’un ménage bruxellois sur deux se compose
d’une seule personne

 

Les ménages privés par type en Région de Bruxelles-Capitale au 1er janvier 2015

 

Un ménage se compose soit d'une personne vivant habituellement seule, soit de deux personnes ou plus, unies ou non par des liens familiaux, et qui vivent habituellement ensemble dans le même logement. Les ménages peuvent être répartis en deux catégories: les ménages collectifs1 et les ménages privés2.

Le diagramme ci-dessus permet de comparer les ménages privés de la Région de Bruxelles-Capitale aux ménages privés de l’ensemble du pays. Les ménages privés sont répartis par type : isolés (vivant seuls), mariés sans enfant, mariés avec enfant(s), cohabitants sans enfant, cohabitants avec enfant(s), familles monoparentales et autres types de ménages.

 

Quels sont les types de ménages surreprésentés à Bruxelles par rapport à l’ensemble de la Belgique ?

Près de la moitié des ménages privés bruxellois se composent « d'isolés » (46,5 %), alors que ce même groupe ne représente qu’un tiers des ménages privés pour l'ensemble de la Belgique (34,1 %).

La Région de Bruxelles-Capitale compte aussi relativement plus de familles monoparentales : 11,6 % par rapport à 9,9 %. La proportion de ménages privés de type « Autres », c’est-à-dire ayant une composition spéciale (amis cohabitants, frères/soeurs cohabitants, etc.), est également supérieure en Région de Bruxelles-Capitale (3,2 % par rapport à 1,8 %).

 

Qu’en est-il des autres ménages ?

Les ménages « mariés sans enfants » sont particulièrement sous-représentés en région bruxelloise : 10,5 % par rapport à 19,8 %.

La part des ménages « mariés avec enfants » et des « cohabitants, avec ou sans enfants », est moins importante en Région de Bruxelles-Capitale qu’en Belgique. Néanmoins, la proportion de ménages « cohabitants sans enfants » est similaire au niveau régional et au niveau national (environ 5 %).

Toutes ces données sont produites par l’IBSA sur base des données de la Direction générale Statistique du SPF Economie (Statistics Belgium). Celle-ci corrige et intègre les données provenant du Registre national (SPF Intérieur). La typologie des ménages utilisée a fait l’objet d’un développement récent et détaillé dans le fichier méthodologie du thème Population.

L'analyse présentée dans ce texte est basée sur l’un des tableaux contenant les données « ménages », repris dans le thème « Population » du site web.

 

En savoir plus ?

D’autres statistiques liées aux ménages sont disponibles dans le thème Population – Ménages du site.

La partie « Ménages » du thème Population a été récemment entièrement revue :

  • Tous les tableaux concernant le nombre de ménages, les ménages par taille et les ménages par type ont été remaniés. De nouvelles statistiques, comme le nombre de personnes appartenant à un ménage collectif, ont aussi été ajoutées.
  • La méthode de calcul a été entièrement modifiée et appliquée aux années 2001 à 2015, en ce qui concerne le nombre et la typologie des ménages. L’objectif de cette nouvelle méthodologie est de présenter une typologie des ménages harmonisée entre Régions. Cette nouvelle classification des ménages se veut aussi plus proche des réalités sociologiques actuelles. Elle est expliquée plus en détails dans le fichier de méthodologie. C’est cette nouvelle typologie qui a d’ailleurs été utilisée pour la rédaction du présent « À la Une ».
  • Enfin, des données relatives au nombre de mariages, au nombre de divorces, et au nombre de déclarations et de cessations de cohabitation légale, de 2000 à 2014, ont également été intégrées à ce sujet.

 


1. Les ménages collectifs sont constitués par des communautés religieuses, des maisons de repos et de soins, des orphelinats, des résidences pour étudiants et ouvriers, des hôpitaux ou établissements de soins et des prisons. Un ménage collectif a pour particularité d’être lié à une organisation professionnelle du logement et de dépendre d’une organisation rationalisée de la logistique afin de subvenir aux besoins quotidiens.
2. Hormis les ménages collectifs, tous les autres ménages sont considérés comme des ménages privés. Ces ménages privés peuvent être subdivisés en différents types.