Vous êtes ici : Accueil / Publications / Titres / À la Une / Mai 2017 - Vers quels pays la Région de Bruxelles-Capitale exporte-t-elle le plus de biens ?

Mai 2017 - Vers quels pays la Région de Bruxelles-Capitale exporte-t-elle le plus de biens ?

Institut Bruxellois de Statistique et d'Analyse (IBSA) - À la Une - Exportation de biens par pays partenaire en valeur en 2015

Exportation de biens par pays partenaire en valeur en 2015 (proportion en % de la valeur totale)


 

Deux tiers des exportations bruxelloises à destination des pays voisins de la Belgique

Les principaux partenaires commerciaux de la Région de Bruxelles-Capitale en matière d’exportation de biens sont les cinq pays voisins de la Belgique (à savoir l’Allemagne, la France, les Pays-Bas, le Royaume-Uni et le Luxembourg). En 2015, ils représentaient ensemble deux tiers du marché extérieur de la Région bruxelloise :

  • L'Allemagne est le principal partenaire commercial de la Région, avec un poids de 20 % dans le total des exportations bruxelloises de biens ;
  • La France et les Pays-Bas la talonnent, avec chacune un poids de 17 % ;
  • Suivent le Royaume-Uni et le Luxembourg, avec respectivement des poids de 8 % et 5 %.
     

La part des exportations de biens de la Région de Bruxelles-Capitale vers les Pays-Bas, du même ordre de grandeur que celle vers l'Allemagne et la France, est relativement importante au regard de son PIB, cinq fois inférieur à celui de l’Allemagne et trois fois inférieur à celui de la France. Plus frappant encore : la proportion des exportations de biens vers le Luxembourg et le Royaume-Uni est fort proche, alors que le produit intérieur brut de l’un représente près d’un cinquantième de l’autre.

Après les cinq pays cités précédemment, arrivent ensuite encore deux pays de l’Union européenne : l’Italie (5 %) et l’Espagne (4 %). Au total en 2015, la majeure partie des exportations bruxelloises de biens, à savoir 84 %, était destinée à un pays de l'Union européenne.

Parmi les dix principaux partenaires commerciaux de la Région bruxelloise, se retrouvent également la Suisse, les États-Unis et la Chine. Ces pays représentant respectivement 3 %, 2 % et 2 % des exportations bruxelloises de biens.

Le poids important des exportations bruxelloises de biens vers les pays voisins de la Belgique s’explique principalement par la proximité géographique. Le commerce entre les pays de la zone euro est par ailleurs favorisé par la présence de la monnaie unique. Les échanges entre pays de l'Union européenne sont, quant à eux, stimulés par l'union douanière, permettant une circulation libre des biens.
 

Un classement relativement stable

Globalement, les poids des pays voisins de la Belgique dans les exportations bruxelloises de biens sont restés relativement inchangés entre 2010 et 2015.

La France qui, jusqu'en 2012, était le principal partenaire commercial de la Région de Bruxelles-Capitale, a cependant perdu du terrain au cours de cette période. Alors que la croissance annuelle moyenne (CAM) des exportations de biens de la Région bruxelloise vers la France ne s'élevait, en valeur nominale, qu’à 2 % entre 2010 et 2015, les exportations vers les quatre autres pays voisins ont connu une évolution nettement plus dynamique au cours de la même période (CAM : 11 %). Avec comme conséquence qu’en 2013, l'Allemagne est passée devant la France dans le classement des partenaires commerciaux de la Région.
 

Des exportations belges plus mondiales

Nos cinq pays voisins représentent un poids plus important dans les exportations bruxelloises de biens que dans celles de la Belgique. En effet, ces partenaires commerciaux représentent deux tiers des exportations bruxelloises de biens et la moitié des exportations belges de biens. En outre, la Région bruxelloise exporte proportionnellement plus de biens vers les autres pays de l'Union européenne (84 %), comparé à la Belgique (71 %).

Par conséquent, la Belgique exporte proportionnellement davantage de biens vers le reste du monde, et principalement vers les États-Unis et les pays asiatiques, qui représentent respectivement 6 % et 12 % des exportations belges.
 

Source

L’analyse repose sur les statistiques du commerce extérieur établies par la Banque nationale de Belgique. Ces statistiques décrivent uniquement les échanges de biens. Elles ne prennent pas en compte les exportations de services, même si celles-ci représentent la moitié des exportations bruxelloises (et un quart de l’exportation belge). L’exportation de services par partenaires commerciaux n’est actuellement pas disponible. L’IBSA travaille en collaboration avec les instituts statistiques des deux autres régions ainsi que la Banque Nationale de Belgique pour développer ces statistiques.

 

 En savoir plus ?

Consultez le site internet de l'IBSA pour découvrir les différentes statistiques concernant les exportations et importations de biens et services de la Région bruxelloise et le Focus n°19 de l'IBSA qui fait le point sur les exportations bruxelloises (publication : avril 2017)..