Vous êtes ici : Accueil / Publications / Titres / À la Une / Juin 2018 - La dynamique entrepreneuriale vue par l’Aperçu conjoncturel

Juin 2018 - La dynamique entrepreneuriale vue par l’Aperçu conjoncturel

Institut Bruxellois de Statistique et d'Analyse (IBSA) - À la Une - La dynamique entrepreneuriale en Région de Bruxelles-Capitale

La dynamique entrepreneuriale en Région de Bruxelles-Capitale (janvier 2015 à janvier 2018)
 

Source : Statbel, calculs IBSA

La dynamique entrepreneuriale ?

L’indicateur de la dynamique entrepreneuriale synthétise les informations sur l’évolution des créations et des cessations d’entreprises par rapport au nombre d’entreprises actives. Une valeur positive de l’indicateur signifie que le nombre d’entreprises créées dépasse celui des entreprises qui mettent fin à leur activité. De manière générale, une dynamique entrepreneuriale plus élevée est considérée comme positive d’un point de vue conjoncturel car elle tend à renforcer la création d’emplois, la productivité et la croissance économique.

Comment ? Cet indicateur est construit à partir de données sur l’évolution mensuelle des entreprises bruxelloises via la formule suivante :


 

Qui ? Seules les entreprises assujetties à la TVA inscrites à la Banque-Carrefour des Entreprises (BCE) et dont le siège social est situé en Région de Bruxelles-Capitale sont concernées pour le calcul de la dynamique entrepreneuriale bruxelloise.


De la série brute à la série analysée

Le graphique illustre l’évolution de la dynamique entrepreneuriale bruxelloise (de janvier 2015 à janvier 2018). Il est extrait d’une série plus longue, de janvier 2007 à janvier 2018. Dans l’Aperçu conjoncturel, la dynamique entrepreneuriale est lissée par trimestre. Ce lissage atténue les variations de très court terme de la série et présente une vision à moyen terme de la dynamique. Concrètement, la valeur de l’indicateur de l’Aperçu de janvier 2018 correspond à la moyenne des indicateurs de novembre 2017, décembre 2017 et janvier 2018.

Le graphique ci-dessus présente deux courbes :

  • La série désaisonnalisée : la série trimestrialisée longue a été soumise à une désaisonnalisation afin de s’affranchir des variations provoquées uniquement par d’éventuels effets saisonniers. Par exemple, la  fin d’un trimestre de l’année civile est moins propice à la création d’entreprises que  le début de cette période mais uniquement en raison d’effets saisonniers à neutraliser.
  • La tendance de long terme : elle est extraite sur base de la série désaisonnalisée et indique la direction et le comportement général de la série sur le long terme.


L’environnement entrepreneurial bruxellois est plus dynamique qu’au trimestre précédent

L’Aperçu conjoncturel mesure les évolutions de la dynamique entrepreneuriale à partir de la série désaisonnalisée. Il illustre l’évolution de cet indicateur, comme d’autres, à l’aide de pictogrammes.

La dynamique entrepreneuriale est à la hausse : la flèche pointe vers le haut. La valeur calculée de l’indicateur en janvier 2018 (0,40 %) est comparée à la valeur calculée de l’indicateur en octobre 2017 (0,35 %). Les créations et les cessations d’entreprises ont augmenté par rapport au trimestre précédent mais comme la croissance des créations d’entreprises a été plus forte, l’indicateur est à la hausse.

Cette hausse est légère : la flèche est vide. La variation de l’indicateur est comparée à la variation médiane de la série afin d’en déterminer l’importance.

Cette hausse est considérée comme positive d’un point de vue conjoncturel : la flèche est verte.

Inversement, une forte croissance d’un indicateur tel que le nombre de demandeurs d’emploi serait représentée par une flèche pointant vers le haut, pleine et rouge.


L’environnement entrepreneurial bruxellois se porte mieux qu’estimé par les prévisions tendancielles de long terme

La série désaisonnalisée est comparée à la tendance de long terme. Le pictogramme ci-joint, extrait de l’Aperçu conjoncturel, illustre cette comparaison.

La dernière valeur de la dynamique entrepreneuriale est légèrement plus élevée que les prévisions de long terme : le pictogramme de l’Aperçu conjoncturel montre un point au-dessus de la tendance de long-terme et proche de celle-ci. En effet, en janvier 2018, la valeur de la série désaisonnalisée (0,40 %) se trouve au-dessus de ce que serait sa valeur moyenne (0,37 %) selon son évolution tendancielle de long terme.

Une dynamique entrepreneuriale plus importante est considérée comme positive d’un point de vue conjoncturel : lorsque l’indicateur de la dynamique entrepreneuriale est au-dessus de la tendance, l’écart par rapport à la tendance est considéré comme positif, se traduisant par la couleur verte alors que lorsque celui-ci est en-dessous de la tendance, l’écart par rapport à la tendance est considéré comme négatif, se traduisant par la couleur rouge.

Inversement, pour un indicateur tel que le nombre de demandeurs d’emploi, le fait de se situer au-dessus de la tendance sera considéré comme négatif, entraînant une inversion des couleurs.
 

 En savoir plus ?

Vous souhaitez en savoir plus sur l’évolution récente de l’activité économique bruxelloise ? Consultez l’Aperçu conjoncturel d’avril 2018.