Vous êtes ici : Accueil / Publications / Titres / À la Une / Février 2018 - La population bruxelloise, la plus hautement diplômée de Belgique

Février 2018 - La population bruxelloise, la plus hautement diplômée de Belgique

Institut Bruxellois de Statistique et d'Analyse (IBSA) - À la Une - Répartition de la population (25 ans et plus) de chaque région selon le niveau d'instruction.

Parmi les 3 régions belges, la Région bruxelloise compte la plus grande part de diplômés de l’enseignement supérieur. Dans chaque région, un tiers de la population est peu ou pas diplômée.
 

Répartition de la population (25 ans et plus) de chaque région selon le niveau d'instruction, en 2016
 

 

Méthodologie

La part de la population considérée pour calculer le niveau d’instruction de la population est la tranche d’âge des 25 ans et plus. Pour construire le graphique ci-dessus, cette population est répartie en trois catégories de niveau d’instruction (bas, moyen et haut)[1] pour chaque lieu de résidence (Régions et Belgique) :

  • un individu a un niveau d’instruction bas lorsque son plus haut diplôme obtenu est au maximum un diplôme de l’enseignement secondaire inférieur ;

  • un individu a un niveau d’instruction moyen lorsque son plus haut diplôme obtenu est un diplôme de l’enseignement secondaire supérieur ;

  • un individu a un niveau d’instruction haut lorsque son plus haut diplôme obtenu est un diplôme de l’enseignement supérieur (universitaire ou non universitaire).
     

 

1 Bruxellois sur 3 n’a pas son diplôme du secondaire

En 2016, selon les résultats de l’Enquête sur les Forces de Travail, la Belgique compte en moyenne 33 % d’individus peu ou pas diplômés, ayant au maximum un diplôme de l’enseignement secondaire inférieur. À l’échelle des régions, la même proportion est observée : 33 % des Bruxellois, 32 % des Flamands et 35 % des Wallons ont un niveau d’instruction bas.
 

4 Bruxellois sur 10 ont un diplôme de l’enseignement supérieur

En 2016, à l’échelle nationale, 1 personne sur 3 en moyenne, est détentrice d’un diplôme de l’enseignement supérieur (universitaire et non-universitaire confondus). La Région flamande et la Région wallonne sont proches de la moyenne nationale avec une part respective de 32 % et 31 % de leur population disposant d’un niveau d’instruction haut. Avec ses 41 %, la population bruxelloise est quant à elle la plus hautement diplômée de Belgique.

À l’inverse, les moyennement diplômés sont moins représentés en Région bruxelloise que dans les autres régions. 26 % de la population bruxelloise a comme plus haut diplôme celui de l’enseignement secondaire supérieur tandis qu’en Région Flamande et en Région Wallonne, ce pourcentage tourne autour de la moyenne régionale de 35 %.
 

De moins en moins de personnes peu ou pas qualifiées

Depuis 2006, le niveau d’éducation de la population belge n’a cessé de croître. Ainsi, en 10 ans, la part de la population avec un niveau d’instruction bas a diminué dans toutes les régions au profit des niveaux d’instruction moyen et haut. Les habitants de la Région bruxelloise sont de plus en plus nombreux à avoir un diplôme de l’enseignement supérieur tandis que les diplômés du secondaire supérieur restent pareillement représentés à Bruxelles. Par contre, en Région flamande et en Région wallonne, ce sont à la fois les moyennement diplômés et les hautement diplômés qui sont de plus en plus représentés dans la population.

 


[1] Ces niveaux de diplômes s’appuient sur la classification internationale ISCED 1997. Dans celle-ci, le niveau d’instruction bas correspond aux classes 0, 1 et 2 ; le niveau d’instruction moyen correspond aux classes 3 et 4 et le niveau d’instruction haut correspond aux classes 5 à 8.