Vous êtes ici : Accueil / Publications / Titres / À la Une / Février 2017 - La pyramide des âges de la population bruxelloise

Février 2017 - La pyramide des âges de la population bruxelloise

Institut Bruxellois de Statistique et d'Analyse (IBSA) - À la Une - Pyramide des âges de la Région de Bruxelles-Capitale au 1er janvier 2016.

Le terme de population jeune est souvent évoqué pour qualifier la population bruxelloise. Mais à quoi correspond-il dans les chiffres ? Pour visualiser la réalité chiffrée, analysons la pyramide des âges de la population bruxelloise au 1er janvier 2016.
 

Pyramide des âges de la Région de Bruxelles-Capitale au 1er janvier 2016

 

Une représentation graphique d’une population donnée

La pyramide des âges est un graphique qui représente de manière simple une population selon l’âge et le sexe :

  • les âges sont placés sur l’axe vertical ;
  • par rapport à cet axe, les hommes sont placés à gauche et les femmes à droite ;
  • les effectifs de population à chaque âge sont représentés par des barres horizontales.

 

 

Certaines tranches d’âge sont plus nombreuses que d’autres

En Région de Bruxelles-Capitale, en 2016, la forme de la pyramide des âges s’apparente à celle d’un as de pique. Les effectifs diminuent régulièrement avec l’âge, et cela depuis l’âge de 35 ans chez les hommes et 30 ans chez les femmes.

Deux groupes d’âges sont numériquement plus représentés :

  • les adultes d’âges actifs, avec un pic autour des 30-35 ans,
  • les jeunes enfants.
     

Au contraire, les adolescents sont nettement moins nombreux, de même que les personnes âgées de 65 ans et plus.

Globalement, les tranches d’âges les plus jeunes étant plus nombreuses que les plus âgées, on peut parler d’une population jeune. Cette situation actuelle est le résultat d’une dynamique démographique complexe, engrangée dans le passé et détaillée dans le Focus de l’IBSA n°16.
 

Un déséquilibre hommes-femmes à certains âges

Les femmes sont plus nombreuses que les hommes pour deux groupes d’âge :

  • entre 25 et 30 ans,
  • aux âges les plus élevés (à partir de 70 ans et, de façon plus marquée, à partir de 80 ans).
     

Au contraire, les hommes sont plus nombreux que les femmes :

  • à la naissance (environ 105 garçons pour 100 filles) ; il s’agit d’un phénomène observé dans tous les pays occidentaux ;
  • entre 35 et 50 ans.

 

 En savoir plus sur la pyramide des âges et la démographie bruxelloises ?

Souhaitez-vous comprendre pourquoi certaines tranches d’âges sont plus nombreuses que d’autres ? Pourquoi l’équilibre entre hommes et femmes diffère selon les âges ? Le Focus de l’IBSA n°16 (Baromètre démographique 2016 de la Région de Bruxelles-Capitale) décrit en détail l’évolution de la pyramide des âges entre 1991 et 2016 et apporte des éléments d’explication. En outre, il fait le point sur les caractéristiques démographiques de la Région bruxelloise au 1er janvier 2016 et il explique leur évolution au cours de l’année 2015.