Vous êtes ici : Accueil / Publications / Titres / À la Une / Février 2016 - Une place d’accueil pour un tiers des enfants de moins de 3 ans à Bruxelles

Février 2016 - Une place d’accueil pour un tiers des enfants de moins de 3 ans à Bruxelles

Février 2016 - Évolution des places d'accueil, des enfants de moins de 3 ans et du taux de couverture en Région de Bruxelles-Capitale

Évolution des places d'accueil, des enfants de moins de 3 ans et du taux de couverture en Région de Bruxelles-Capitale (2007 - 2014)

 

 

Pour évaluer la capacité d’accueil de la petite enfance, le « taux de couverture » est fréquemment utilisé. Il s’agit du rapport entre le nombre total de places en milieux d’accueil et le nombre d’enfants de moins de 3 ans (estimation du nombre d’enfants en âge de fréquenter les milieux d’accueil).

Le graphique ci-dessus montre l’évolution de ce taux de couverture depuis 20071 (courbe verte). Il présente également l’évolution des deux variables qui le composent : le nombre de places d’accueil et le nombre d’enfants de moins de 3 ans. Ces trois informations sont exprimées sous forme d’indice sur le graphique c’est-à-dire que leurs valeurs ont été ramenées à 100 pour une même année, 2007 en l’occurrence, ce qui permet de comparer facilement leurs évolutions respectives sur la période.

 

Une place pour 33 % des enfants en bas-âge en 2007

L’année 2007 a été choisie comme point de départ car, cette année-là, le taux de couverture est de 33 % soit une place pour trois enfants de moins de 3 ans. Ce taux de 33 % correspond à un objectif européen « de Barcelone ».
 

 Au sommet de Barcelone, en 2002, le Conseil européen a fixé comme objectif la mise en place, d’ici 2010, de structures d’accueil pour au moins 33 % des enfants âgés de moins de trois ans. L’objectif d’obtenir une offre de service de garde d’enfant, a pour but d’améliorer l’égalité des chances en matière d’emploi entre les femmes et les hommes.

 

Un taux de couverture à nouveau en hausse

Entre 2007 et 2011, le taux de couverture a diminué pour atteindre son minimum en 2011. À partir de 2012, il repart à la hausse. Mais comment expliquer ce phénomène ?

Entre 2007 et 2011, le nombre d’enfants de moins de 3 ans a constamment augmenté. En parallèle, le nombre de places d’accueil a aussi augmenté, mais plus faiblement.

À partir de 2011, le nombre d’enfants de moins de 3 ans se stabilise alors que le nombre de places continue à croître régulièrement. Le taux de couverture augmente donc de ce fait. En effet, depuis 2009, le nombre de places d’accueil pour les moins de 3 ans en Région bruxelloise est en augmentation, passant d’environ 16 000 places à près de 18 000 places au 31 décembre 2014 (+1 940 places).

 

Un taux de 33 % à nuancer

Ce taux est, en réalité, largement dépassé en Région de Bruxelles Capitale si on y intègre les enfants de moins de trois ans accueillis à l’école maternelle. Il faut également prendre en compte qu’une place d’accueil peut tant être prise par un enfant à temps plein qu’être occupée par plusieurs enfants à temps partiel.

Néanmoins, une part non négligeable de places d’accueil sont prises par des enfants « navetteurs », c’est à dire résidant en dehors de la Région. D’ailleurs, certaines structures sont réservées en partie ou exclusivement à un certain public (personnel d'une entreprise, d'un service public, des institutions européennes).

De plus, au sein même de la Région, le taux de couverture est nettement disparate d’une commune à l’autre, passant de 15,4 % à Koekelberg à 67,3 % à Etterbeek en 2014.

 

En savoir plus

Pour d’autres chiffres sur la capacité d’accueil en Région bruxelloise, n’hésitez pas à aller consulter les tableaux Petite enfance du site de l’IBSA ou les cartes du Monitoring des Quartiers.


1. La date de référence pour le taux de couverture est au 31 décembre de l’année t ; le nombre de places est au 31 décembre de l’année t et le nombre d’enfants de moins de 3 ans est au 1er janvier de l’année t+1.