Vous êtes ici : Accueil / Publications / Titres / À la Une / Été 2016 - Deux changements institutionnels pour l’IBSA en 2016

Été 2016 - Deux changements institutionnels pour l’IBSA en 2016

À la Une - Été 2016 - La VIème réforme de l’État a modifié le paysage statistique belge : le rôle des régions est désormais renforcé.

La VIème réforme de l’État a modifié le paysage statistique belge : le rôle des régions est désormais renforcé.

L’IBSA à l’IIS

Depuis le 1er janvier 2016, les autorités statistiques du fédéral et des entités fédérées se sont ainsi regroupées au sein de l’Institut Interfédéral de Statistique (IIS). Le Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale a désigné l’IBSA en tant qu’autorité statistique bruxelloise.

L’IBSA et ses homologues de l’IIS ont pour mission d’élaborer un programme statistique intégré, de rendre des avis sur les positions belges dans les forums statistiques internationaux, d’émettre des recommandations méthodologiques et d’effectuer un monitoring de la qualité de la production de statistiques. Cette réforme facilitera aussi les échanges de données entre autorités statistiques du pays.

 

L’IBSA à l’ICN

L’évolution des structures statistiques fédérales voulue par la VIème réforme de l’État se marque également au niveau de l’Institut des Comptes Nationaux (ICN). Les régions avaient jusque-là un rôle d’observateur au sein de l’ICN à côté des représentants permanents (BNB, BFP et DGS). Désormais, elles en deviennent membres à part entière.

L’ICN est chargé d’établir des statistiques ainsi que des analyses et prévisions économiques portant sur les comptes nationaux et régionaux (y compris des administrations publiques) mais aussi sur le commerce extérieur. Il a également pour mission de confectionner le budget économique et d’assurer l’observation et l’analyse des prix.

L’IBSA et d’autres représentants de la Région apportent leur expertise à l’ICN en siégeant au Conseil d’administration et dans les quatre comités scientifiques.