Vous êtes ici : Accueil / Publications / Titres / À la Une / Août 2017 - Bruxelles : 10 habitants de plus par jour en 2016

Août 2017 - Bruxelles : 10 habitants de plus par jour en 2016

Institut Bruxellois de Statistique et d'Analyse (IBSA) - À la Une - Le mouvement de la population bruxelloise sur un jour moyen

Le mouvement de la population bruxelloise sur un jour moyen en 2016

 

 

Au 1er janvier 2016, la Région de Bruxelles-Capitale comptait 1 187 890 habitants. 3 714 personnes supplémentaires ont été dénombrées dans le courant de l’année. Au 1er janvier 2017, la Région comptait donc 1 191 604 habitants. C’est le plus faible accroissement annuel observé depuis la fin des années 90.
Cela ne signifie pourtant pas qu’il y ait eu moins de mouvements que les années précédentes au niveau de la population bruxelloise. Ce faible accroissement annuel masque des flux bien plus importants, comme 39 124 sorties de la Région de Bruxelles-Capitale vers la Flandre ou la Wallonie, 47 902 immigrations depuis l’étranger…
 

Concrètement, que représentent ces flux à l’échelle d’une journée ?

Méthodologie : moyenne journalière

Les chiffres présentés dans ce texte correspondent à des moyennes journalières : le nombre total d’observations pour chaque flux en 2016 a été divisé par 366 (soit le nombre de jours en 2016). Chaque journée est donc considérée comme identique et comportant le même nombre d’observations, même si la réalité est bien sûre différente : les décès sont par exemple plus nombreux en hiver qu’en été

Les termes « jour » ou « journée » (24 heures) font donc référence à une moyenne journalière en 2016.


Deux naissances pour un décès

La Région bruxelloise a vu sa population croître avant tout sous l’effet des naissances en 2016. Ainsi, chaque jour :

  • 49 Bruxellois naissaient, soit en moyenne un toutes les demi-heures,
  • 25 personnes décédaient, soit une par heure.
     

D’une manière générale, l’année 2016 a donc compté deux fois plus de naissances que de décès. En conséquence, la population bruxelloise a augmenté.
 

Des migrations internes en faveur de la Flandre et la Wallonie

  • En 2016, chaque jour, 37 Flamands et 30 Wallons quittaient leur région pour s’installer en Région bruxelloise.
  • En parallèle, 107 Bruxellois ont fait le chemin inverse et sont partis s’établir en Flandre ou en Wallonie.


En 2016, la Région de Bruxelles-Capitale a donc quotidiennement perdu 40 habitants à la suite de ces migrations internes.


Des migrations internationales importantes depuis et vers Bruxelles

Bruxelles s’est montrée plus attractive auprès des personnes venant de l’étranger. Ainsi, chaque jour :

  • 131 personnes venues de l’étranger ont immigré vers Bruxelles.
  • À l’opposé, 104 personnes ont émigré de Bruxelles pour un autre pays.


Sur une journée de 2016, les Bruxellois partis s’installer ailleurs en Flandre ou en Wallonie étaient donc aussi nombreux que ceux qui émigraient vers l’étranger.
 

Au total (somme du nombre d’immigrations et d’émigrations internationales), 235 échanges ont eu lieu, chaque journée de 2016, entre la Région de Bruxelles-Capitale et l’étranger. L’écart entre les immigrations et les émigrations internationales s’est soldé par l’arrivée de seulement 27 nouveaux habitants par jour.
 

10 habitants de plus par jour en 2016

On peut conclure des chiffres qui précèdent que :

  • chaque jour, la population bruxelloise a augmenté de 24 personnes puisque les décès étaient largement compensés par le nombre de naissances.
  • Bruxelles a perdu en termes nets 13 habitants par jour sous l’effet de la combinaison de tous les flux migratoires :
    • Bruxelles est devenue moins attractive en Belgique et a ainsi perdu en termes nets 40 habitants par jour au profit du reste du pays.
    • Étonnamment, cette perte n’a pas pu, en 2016, être entièrement compensée par les échanges avec l’étranger, lesquels n’ont fait gagner à Bruxelles qu’environ 27 habitants par jour en termes nets.


Tous ces constats conduisent à un accroissement net de 10 habitants par jour1, soit un accroissement annuel de 3 714 habitants pour les 366 jours que comptait 2016 !
 

 En savoir plus ?

Retrouvez davantage de statistiques sur l’évolution de la population bruxelloise et ses caractéristiques en termes de structure d’âge, de nationalités, etc. sur la page du thème Population.

Ce thème a été mis à jour à la fin juillet 2017. Vous y trouverez de nouveaux chiffres, sur la population totale au 1er janvier 2017 et l’évolution de la population en 2016.

Découvrez-les sans plus attendre !


[1] 24 personnes-13 personnes = 11 personnes. Le fait que l’accroissement net par jour n’est que de 10 personnes est à attribuer à l’ajustement statistique. Il s’est en effet avéré qu’en 2015, 1 sortie par jour environ avait été omise. De ce fait, le chiffre de population du 1er janvier 2016 révélait 317 personnes de trop. Pour corriger cet écart une adaptation statistique d’environ -1 personne par jour a été réalisée.

Ajustement statistique ?
L’ajustement statistique comprend les notifications tardives des évènements démographiques ayant eu lieu l’année précédente, les changements qui ont été enregistrés après le 1er mars de l'année x, mais qui ont eu lieu au cours de l’année x-1. Il s'agit donc du solde des opérations ayant eu lieu pendant l'année x-1 qui n'ont pas encore été prises en compte par le Registre national au moment du transfert à la Direction générale Statistique - Statistics Belgium du SPF Economie des données concernant les mouvements de population au cours de l'année x-1 et le stock au 1er janvier de l’année x. Pour en savoir plus, consultez la méthodologie du thème Population.